lecture · Revue

“Moi, Malala” Malala Yousafzai

moi-malala-je-lutte-pour-l-education-et-je-resiste-aux-talibans-365455-250-400Quatrième de couverture :

Je viens d’un pays qui est né à minuit.
Quand j’ai failli mourir, il était juste midi passé.

Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battrre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie.
Le 9 octobre 2012, alors qu’elle n’avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n’a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l’enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l’histoire au prix Nobel de la paix.

Moi, Malala est le récit bouleversant d’une famille exilée à cause du terrorisme ; d’un père qui envers et contre tout a fondé des écoles ; de parents courageux qui, dans une société où les garçons sont rois, ont manifesté un amour immense à leur fille et l’ont encouragée à s’instruire, à écrire, à dénoncer l’insoutenable et à exiger, pour toutes et tous, l’accès au savoir.”

Mon avis :

J’ai commencé ce livre pour la journée internationale des droits de la femme connaissant de loin le combat mené par Malala. Je voulais lire le livre de cette adolescente ayant obtenu le prix Nobel de la paix, en connaître plus sur cette petite fille qui a osé s’élever contre l’oppression et ne pas accepter les injustices faites aux femmes.

Pour moi qui ne suis pas spécialement croyante et qui ne connais pas les termes spécifiques à la religion musulmane et à l’autorité pakistanaise, c’était un peu difficile de se repérer par moment mais l’histoire en reste compréhensible et incroyablement dure. Je me suis rendue compte à quel point je suis bien née, dans un pays qui accorde quasiment les mêmes droits aux femmes qu’aux hommes (bon y a encore du progrès à faire sur certains points, on ne va pas se mentir). Je recommande vraiment la lecture de ce livre pour comprendre que nos droits ne sont pas acquis, que certains pays doivent se battre pour des droits fondamentaux que nous, privilégiés, acquérons à la naissance.

Je pense que le père de Malala a au moins autant de mérite que sa fille. C’est sa volonté de la placer sur un pied d’égalité par rapport aux garçons qui a façonné une part de ce qu’elle est devenue. Il s’est lui aussi battu pour que l’enseignement soit ouvert aux filles dans son école et le reste. Leur famille entière est admirable et je suis heureuse d’avoir pu en apprendre plus sur le pays et sur l’histoire de Malala a travers ce livre.

Note 5/ 5

giphy

 

 

 

Advertisements

One thought on ““Moi, Malala” Malala Yousafzai

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s